Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Funérailles des regrettés Mo’oh Tetsaguim, ses épouses et ses enfants

Mo’oh Tetsaguim de regretté mémoire et les défunts de sa famille dignement honorés !!!

Généralement en pays bamiléké et particulièrement dans le Groupement Bafou, il est de coutume de rendre hommage à ses ancêtres dans leur ordre de succession, c’est dans cette logique que s’est inscrite celle de la famille Tétsaguim ; qui sous la houlette du chef de famille, avec une clairvoyance respectable, Mo’oh Tétsaguim Paul Ngouajio qui, avec le soutien incommensurable de ses frères, sœurs et amis a entrepris d’honorer le fondateur de cette grande famille en la personne de Mo’oh Tétsaguim décédé en 2001 ainsi que ses épouses et enfants décédés. Il faut noter que la distance qui sépare ce chef de famille de sa terre natale n’a jamais altéré son amour et son respect pour ses traditions, et finalement résider aux USA comme c’était le cas constituait plutôt un très grand atout dans la réussite de l’organisation de ces funérailles.

 

Conformément aux us et coutumes du Groupement, c’est avec la danse du « Ngoufo’oh » que le chef du quartier Zem-Tsinfou en compagnie de ses pairs, des populations et des membres de la famille ont « ouvert la cour » et les festivités de samedi 26 Janvier 2019 afin de rendre un dernier hommage à Mo’oh Tétsaguim de regretté mémoire et les défunts de sa famille. Après cette étape cruciale, les différentes familles se sont succédées chacune avec des paquets et les casiers de bières à partager, preuve de l’hospitalité, du vivre-ensemble, de la sociabilité légendaire des bafous.

Le Roi des Bafou Na’ah-Temah Fo’o Ndong Victor Kana III en compagnie de Na’ah-Temah Fo’o Tsognang Nguémeni Gaston de Baleveng ont de part leur présence donné plus d’éclat et de rayonnement à cette cérémonie à travers la danse du « Ngoufo’oh ». La présence très remarquable de S.M Tsiguia Aliancea de Fokamezo n’était pas en reste. La danse des Reines mères de la chefferie Bafou Nkawang Mezui-Fo’o Ndong à fait une sortie spéciale sur cette cours sous le regard très admiratif d’une foule vivement attirée par une ambiance particulière. Le passage par la suite d’une pléthore de danses folkloriques de notamment différents clans de medzong à l’instar de Laghap, Sagha’ang et autres, le Ntouoh, le Samali, le Kana, le Nzing, le Nkohzang, le Nadji Fokamezo et moult danses des associations féminines a agrémenté la célébration.

En prélude à cette commémoration socio-culturelle riche en couleurs et suivant les us et coutumes du Groupement Bafou, la grande famille Tétsaguim dès le jeudi a comme il est de coutume nourri les populations du quartier Zem-Tsinfou et celles des quartiers voisins et les différents clans d’âge du Mendzong ont par la suite procédé à l’implantation du « Akoup » qui marquait dès lors le début des funérailles. Dans la suite des festivités, la journée du vendredi sera animée par un certain nombre d’activités notamment la célébration d’une messe d’action de grâce pour confier à Dieu le bon déroulement de ce dernier hommage aux défunts de la famille Tétsaguim, la réception des invités par les hôtes du jour, le passage de plusieurs danses folkloriques du Groupement Bafou et surtout la rencontre sportive organisée par l’Association Sportive Bafou  (ASB) de Douala donc malgré son absence au pays Mo’oh Tétsaguim Paul Ngouajio en est resté membre. Il faut dire que les membres de cette famille ont mis les petits plats dans les grands au regard de l’envergure gigantesque qu’a pris ce grand rendez-vous socio-culturel dès ce jour ceci avec l’abondance de la nourriture et des cambuses pleines à craquer.

Au soir du 26/01/2018, Mo’oh Tétsaguim Paul Ngouajio et toute sa famille peuvent s’estimer heureux et se réjouir d’avoir honorablement célébré les mémoires des défunts de leur famille dans le pur respect de la tradition.

 

Comme Bafou.org y était pour vous, nous vous invitons à vivre cette célébration en image

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh TetsaguimMo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

motoh tet

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Mo'oh Tetsaguim

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires