Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

La Reine Ma’a Newtown Mamouafo Emilienne accompagnée à sa dernière demeure

Mamouafo

Décédée le 25 Mai 2014 à 96 ans, c’est finalement le 28 Juin 2014 que cette femme au grand cœur, dans un cercueil comparable à celui du Pape Jean Paul II, a été accompagnée à sa dernière demeure au quartier Ndjioh à Bafou.

Plus qu’une Reine, Ma’a Newtown a eu droit aux obsèques comparables à ceux d’un Roi. De Yaoundé chez son fils Assa’a Nwelah Mouafo Louis Marie ou elle aurait passé les vingt deux (22) dernières années de sa vie, au quartier Ndjioh à Bafou où elle repose désormais à côté de son époux Assa’a Nwelah Zebaze Constant, qui l’a précédé il y a vingt cinq ans, tout le voisinage se souviendra de cette fervente chrétienne affectueusement appelée Ma’a Ngnoo ou Ma’a Newtown. Plusieurs faits ont attiré l’attention de tous les invités à ces obsèques qui ont duré plus d’un mois.

L’annonce du décès de Ma’a Newtown

Au petit matin du 25 mai 2014, la résidence de Assa’a Nwelah Mouafo Louis Marie était comparable à une place des fêtes. Amis et connaissances de la famille ont accouru (on dit chez nous « é-ndjoung ngoung ») vers ce domicile pour se rendre compte de la véracité de l’information répandue très rapidement grâce à l’usage des TIC. Notons que même le Roi des Bafou est venu personnellement à Yaoundé pour avoir sur place la confirmation de l’information. Plusieurs délégations sont venues des autres villes et même de l’Etranger pour la même cause. Après une semaine de lamentations, le deuil a été momentanément suspendu pour laisser place aux préparatifs des obsèques.

Les préparatifs

Pendant environ trois semaines, bien que le deuil soit suspendu, le domicile de Assa’a Nwelah Mouafo Louis Marie, par ailleurs chef de cette grande famille, continuait de recevoir les gens de toutes conditions sociales, grands comme petits. Mais, malgré cette affluence, la famille parvenait à se réunir pour répartir les tâches, tout en votant le budget correspondant à chaque point. A ce niveau, on a senti une famille solidaire et unie dans la foi chrétienne. Sans influence aucune malgré son rang social, Assa’a Nwelah Mouafo Louis Marie a laissé à chacun de ses frères et sœurs le loisir de s’exprimer car cette maman était aussi la leur. De commun accord le programme a été arrêté, ainsi que les différentes tenues de deuil. A Yaoundé comme au village, les résidences de Assa’a Nwelah se sont transformées en chantier, sous la coordination de Fo’o Menkeuh MBague françois. les ouvriers ont travaillé 24 h / 24h pour refaire les peintures, agrandir d’avantage la cour, et créer d’autres espaces. Sur une longueur de plus de 150 m, Assa’a Nwelah a fait poser le bitume sur la route à l’entrée de sa résidence de Yaoundé, tout en aménageant les autres sorties de son quartier à Biyem-Assi Montée Maison Blanche.

Au niveau du village, la route a été reprofilée sur une longueur d’environ 300 m. Sur cette partie de la route et sur tout l’espace où le deuil devait se dérouler, le Pouzzolane a été versé. La superficie couverte de Pouzzolane peut être estimée à plus de 12 000 m² (cour de l’école Catholique de Nkoho, route, les différentes entrées et cour de la résidence, …). Au vu du nombre d’invités attendus, une dizaine de toilettes ont aussi été aménagées.

Depuis l’annonce du décès en passant par les jours des préparatifs, des buffets étaient servis chaque jour aux environs de 20 h dans ses résidences respectives de Yaoundé et Ndjioh. D’aucuns seraient même en train de regretter la fin de ces obsèques !

Que dire alors de cette pléthore de prêtres dont les chasubles arborées lors de la messe du grand jour, ont été toutes confectionnées par la famille de Ma’a Newtown ? Notons que les messes et prières avaient une place prépondérante dans les préparatifs de ces obsèques car, faut-il le dire, cette famille très pieuse de la Reine Ma’a Newtown appartenant à l’église Catholique Romaine. C’est pour cela qu’un accent tout particulier était accordé à ces moments de prière, respectant ainsi la tradition chrétienne.

L’implication remarquable du Roi des Bafou, Na’a-temah Fo’o Ndong Megang Victor KANA III

On pouvait imaginer que le Roi des Bafou devait s’impliquer dans l’organisation des obsèques de Ma’a Ngnoo, mais peut-être pas à ce degré. En effet, on comprend que le Roi des Bafou est sensible au dévouement de Assa’a Nwelah dans le développement du groupement Bafou, pour avoir présidé à l’organisation du Festival Culturel Bafou « Lemoû » pendant deux éditions successives, pour l’assistance que ce dernier apporte à la jeunesse Bafou et même à la famille royale Bafou. Jamais dans l’histoire de Bafou, on n’avait encore vu cela ! Le Roi de Bafou avec toute sa cour, ainsi que les notables et autres dignitaires se mobiliser pour un digne fils de Bafou. Au total, le Roi des Bafou a fait cinq « descentes de deuil » : deux à Yaoundé et trois à Ndjioh. A sa dernière descente et la plus musclée, il était accompagné par six de ses pairs notamment les Rois des Baleveng, Foréké-Dschang, Fongo-tongo, Fo’o-tiomena, Fo’o Tsétsa, ….. et de toute sa cour.

Pour terminer, le Roi des Bafou a autorisé qu’une équipe du Mendzong baptisée « Guerriers fâchés » escorte la dépouille de la Reine Ma’a Ngnoo depuis la levée de corps à la morgue du CHU de Yaoundé jusqu’à son inhumation au village. La famille de Ma’a Ngnoo s’est chargée de leur confectionner une tenue pour la circonstance.

Implication de l’administration et des opérateurs économiques

Les obsèques de la Reine Ma’a Newtown ont dépassé le cadre familial car avec la présence des membres du gouvernement à Bafou ce Samedi 14 Juin 2014, les différents services de protocole des différentes administrations de la Région de l’Ouest se sont impliqués dans l’organisation de cette « fête ». Ainsi, les services de protocole du Gouverneur de la Région de l’Ouest, du Préfet de la Menoua, du Recteur de l’Université de Dschang et du Sous-préfet de Nkong-ni faisaient partie des cent membres de la commission protocole.

Bien que le Ministre Fogui Jean Pierre soit de la famille, il faisait aussi partie de la délégation des autorités administratives conduite par Monsieur le Gouverneur de la Région de l’Ouest qui avait été installé dans ses fonctions juste 4 jours avant. Ce dernier était ainsi à sa toute première sortie dans son unité de commandement. Notons que le décret le nommant à l’Ouest était lu à la radio le jour où son prédécesseur était justement à Bafou en tournée économique. Le service administratif étant continu, c’était aussi peut-être l’occasion de reprendre le bâton de commandement là où le prédécesseur s’est arrêté !

Dans l’ensemble, en dehors du Gouverneur de la Région de l’Ouest, du Préfet de la Menoua, du Recteur de l’Université de Dschang, du Sous-préfet de Nkong-ni, on a noté la présence de plusieurs autres autorités administratives, de peur d’en oublier nous vous renvoyons aux photos à la suite de ce texte.

Plusieurs Présidents Directeurs Généraux (PDG) et Directeurs de Sociétés publiques ou privées étaient à ce rendez-vous. Ils sont venus assister leur collègue lui aussi PDG du Groupe SOMAF. Une fois de plus, nous vous laissons le soin de les reconnaitre sur les photos déroulés ci-dessous.

Les Messes

Quatre grandes messes ont ponctué ces obsèques avec deux à Yaoundé et deux à Ndjioh. Un fait très remarquable, c’est qu’au cours de chacune de ces messes on comptait au moins 400 participants. Celles du Jeudi 26/06/2014 à Yaoundé et du Samedi 28/06/2014 à Bafou ont connu la participation d’un nombre très important d’invités. Les 1500 chaises prévues à Yaoundé ce 26/06/2014 se sont montrées largement insuffisantes puisque beaucoup de personnes étaient debout. A Ndjioh le 28/06/2014 ayant pris conscience du nombre important d’invités, le nombre de chaises a été doublé, jusque là, les 3000 chaises disposés pour les invités étaient insuffisantes puisqu’il y avait également une bonne partie debout.

Le projet de rêve de Ma’a Newtown a commencé à devenir réalité à partir de ce 28/06/2014 à savoir les réfections et la réhabilitation de la chapelle de Nkoho. Au cours de la messe de ce jour, une quête spéciale a été lancée par la famille, sous la conduite de Assa’a Nwelah Mouafo Louis Marie. Une somme d’environ F.CFA 4 217 000 (quatre millions deux cent dix sept mille) a été récoltée séance tenante, les promesses n’ayant pas été publiées.

La restauration et la sécurité

A voir le nombre d’invités aux obsèques de Ma’a Ngnoo, on était un peu inquiet sur la gestion des parkings et la sécurité des voitures depuis Yaoundé jusqu’à Ndjioh, mais surtout sur la gestion des différentes réceptions. Même si à Yaoundé la sécurité était assurée par la police, au village, le manque de ressource humaine au niveau des forces de l’ordre devait faire problème. Heureusement la famille a pensé à s’attacher les services de la Global Security System basée à Douala. Sous la coordination de Mo’o Sa’a Tchio Ngassam en personne, les hommes mis à la disposition de la famille ont rendu un service, du dire de beaucoup de participants, parfait. Les 2000 places prévues pour la collation ont été occupées par les invités dans la discipline et sans bousculade. Personne n’avait le choix et il se devait de respecter les consignes du protocole car la tenue et la prestance de ces agents de sécurité imposent le respect.

Le service de restauration qui était en activité depuis l’annonce du décès de Ma’a Ngnoo a lui aussi réalisé son contrat. Sous la coordination de Mme Tagni Berthe affectueusement appelé Mami Da, le Service traiteur de l’Hôtel Les Pyramides de Yaoundé a démontré qu’il était leader dans ce domaine. On pouvait dire que les buffets servis à Yaoundé n’avait rien d’extraordinaire, mais ceux servis au village alors !

Déjà le Vendredi après la messe, les invités ont été conviés à une collation où quatre buffets aux mets variés leur ont été servis. Le Samedi après l’inhumation de Ma’a Ngnoo, nous avons compté 15 buffets pour 2500 couverts, presque identiques, qui ont été servis dans différents coins de la résidence Assa’a Nwelah. Tous ont eu à apprécier la quantité et la qualité de la nourriture servie. Eh oui, il faut le dire, beaucoup font le service traiteur, mais très peu disposent du matériel de cette envergure et les ressources humaines pour servir de manière consécutive et en grande quantité : on appelle cela le professionnalisme.

Un adage de chez nous dit : « Au gros maux de gros remèdes ! » il est alors aussi vrai que le nombre de personnes pouvant solliciter ce genre de service se comptent au bout des doigts à Bafou et même dans la Menoua.

Pour le reste

A travers les obsèques de cette maman, on a une fois de plus compris que le bien est bien car, la présence massive à cette « fête » des personnes venues d’horizon divers n’était pas un simple fait du hasard. La proximité avec l’école Catholique de Nkoho a fait que les enfants de cette femme généreuse se comptaient à l’infini car dans son témoignage, l’Abbé Cyriaque dresse l’éloge, non pas de la mère de Fo’o Loby ou de Moho Tebekou et autres, mais de la mère des écoliers de cette zone pendant qu’elle était encore active. Le témoignage des femmes de Ndjioh viendra confirmer cet éloge car en plus des enfants, Ma’a Ngnoo encadrait aussi ses « coépouses ». La générosité illimitée, l’humilité, l’amour du prochain, le pardon, … sont les plus grandes vertus que les enfants de Ma’a Ngno ont hérité d’elle et de son feu époux.

Une mention toute particulière a été donnée à la belle fille de la défunte, Mme MOUAFO Madeleine (Mado), pour avoir accueilli et gardé la défunte chez elle pendant plus de vingt ans sans incident. D’ailleurs c’est la dernière personne avec qui Ma’a Ngnoo a parlé avant de rendre l’âme.

Toute la famille de Ma’a Ngnoo au soir de ses obsèques n’avait qu’un seul mot à la bouche : MERCI. Par la voix de Assa’a Nwelah, ils ont dit MERCI, même à la pluie qui a failli troubler le déroulement des obsèques le Samedi 14/06/2014, tout en expliquant aux invités que la pluie était une grande bénédiction divine, arrosant ainsi le chemin qui conduisait Ma’a Newtown à Dieu.

Il faudra attendre longtemps pour que pareille mobilisation se reproduise à Bafou, c’est pour cela que beaucoup ont comparé les obsèques de la Reine Ma’a Newtown MAMOUAFO Emilienne au Festival Culturel Bafou « Lemoû ».

Que l’amour, l’unité, le pardon, le partage, … restent les maitres mots de cette famille comme cela à toujours été.

 

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Journée du 27 Mai 2014

Mamouafo

 

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Journée du 28 Mai 2014

Mamouafo

 

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Journée du 24 Juin 2014

Mamouafo

 

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Journée du 25 Juin 2014

Mamouafo

 

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Journée du 26 Juin 2014

Mamouafo

 

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo


Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Mamouafo

Obsèques de la Reine Ma'a Newtown Mamouafo Emilienne : Journée du 27 Juin 2014 (cliquez ici)


Obsèques de la Reine Ma'a Newtown Mamouafo Emilienne : Journée du 28 Juin 2014 (cliquez ici)

Commentaires   

0 #1 Ngokeng zebaze 25-05-2019 06:32
Ce restera un souvenir inoubliable merci à Bafou.org pour ce magnifique reportage. Quant à la grand mère Ma'a Ngo'o ton souvenir restera à jamais gravé dans nos mémoires. Grand mère veille de prêt de Dieu où tu es à ce que tous les tiens suivent ton exemple, que la crainte de Dieu soit la pierre angulaire de leurs vies. Que
Le seigneur soit loué
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires